Histoire

Les pays tchèques ont vu le jour il y a plus de mille ans. L’histoire tchèque, qui a toujours été liée à celle de l’Europe, est très riche et offre un grand nombre de faits intéressants sur la vie de la société au cours des siècles.

1918 – après la disparition de l’Autriche-Hongrie - a marqué la fin du pouvoir pendant plusieurs siècles des Habsbourgs et a vu la naissance de la Tchécoslovaquie indépendante, qui réunissait les Tchèques et les Slovaques en un seul Etat. Entre la première et la deuxième guerre mondiale, la Première République s’est rapidement développée en tant que pays industriel, bénéficiant d’un système politique stable et d’une vie intellectuelle et culturelle active. Cependant, les Accords de Munich, signés en octobre 1938, ont provoqué la disparition de la Tchécoslovaquie et conduit à l’occupation du pays par l’Allemagne nazie en mars 1939. A la fin de la seconde guerre mondiale, la Tchécoslovaquie s’est retrouvée sous l’influence soviétique. En 1948 le Parti communiste a pris le pouvoir du pays et la domination soviétique a duré 40 ans.

En novembre 1989 la « Révolution de velours » a eu lieu. Le qualificatif « de velours » lui a été donné car la révolution s’est déroulée sans faire de victime. Le 17 novembre, après les événements qui se sont déroulés en Allemagne de l’Est voisine (la chute du Mur de Berlin), les étudiants ont manifesté dans le centre de Prague et se sont retrouvés face aux forces de police. Les manifestations se développèrent à très grande échelle avec à leur tête Vaclav Havel jusqu’à ce que le pouvoir communiste lâche prise et donne sa démission le 3 décembre 1989. Václav Havel fut élu le 29 décembre 1989 président de la République.

En janvier 1993, la République tchécoslovaque s’est séparée en deux parties pour créer la République tchèque et la République slovaque. Les Tchèques ne voulaient pas être séparés de la Slovaquie mais l’environnement économique et les objectifs des deux économies de marché émergentes se différenciaient sensiblement. Les Slovaques se retrouvèrent à supporter la lourde charge de nombreuses entreprises que possédait l’ex-état dans le domaine de l’industrie lourde et devait faire face à la fermeture des usines et aux licenciements des personnels. Le processus se déroula comme pour la Révolution de 1989, c’est à dire dans le calme et la sérénité. Vaclav Havel préféra donner sa démission de président au lieu de rester à la tête au moment de la séparation de la Tchécoslovaquie. Il fut réélu de nouveau comme premier président de la République tchèque. Depuis 2013, le président est élu au suffrage universel direct.

Le 1erjanvier 2001, la République tchèque a repris les droits et obligations découlant des accords et engagements internationaux de l’ex-Tchécoslovaquie. La République tchèque entretient des relations diplomatiques avec la plupart des pays qui en avaient avec l’ex-Tchécoslovaquie.

Le 1er Mai 2004, la République tchèque est devenue membre à part entière de l’Union européenne.