La région de Liberec

1. 4. 2014 | Source: BusinessInfo.cz

La région de Liberec est limitrophe de l'Allemagne et de la Pologne et offre donc une position idéale pour les entreprises qui ont des clients dans ces deux pays.

Géographie

Dans la région de Liberec, on trouve les villes de Ceska Lipa, Jablonec nad Nisou, Liberec et Semily ; ces départements sont situés dans le nord de la République tchèque. Le territoire comprend le nord du bassin de la Bohême, les montagnes Jizera, la partie occidentale des monts des Krkonose et la partie orientale des montagnes de Lusace. La partie nord de la région forme la frontière avec la République fédérale d’Allemagne sur une longueur de 20 km et avec la Pologne sur 130 km. Elle voisine à l'est avec la région de Hradec Kralove, au sud avec la Bohême centrale et à l'ouest avec la région d’Usti nad Labem.

Liberec se trouve dans la partie nord de la République tchèque et se compose de quatre départements : Liberec, Jablonec nad Nisou, Semily et Ceska Lipa sur une superficie totale de 3163 km2. La région occupe 4 % du territoire de la République tchèque ; c’est donc, après Prague, la deuxième plus petite région du pays. 439 000 habitants environ y ont leur résidence permanente. La densité de la population est légèrement supérieure à la moyenne du pays.

L'ensemble de la région se situe principalement en hauteur et a un caractère montagneux. Le point le plus haut est Kotel, à1435 mètres, près de Harrachov dans le département de Semily. Le point le plus bas se trouve à 208 mètres dans le département de Liberec. Le point le plus haut est Jested (1012 m), qui est le point culminant du massif du même nom. Le climat dans la partie nord-est de la région (les montagnes de Jizera, des Krkonose et leurs contreforts) se trouve dans une zone légèrement froide, tandis que la partie occidentale et sud-ouest a des conditions plus douces. Trois rivières apportent l’eau dans la région : les bassins de la rivière Ploucnice à l'ouest, de l’Elbe à l'est et de l’Oder (la Nisa) au nord. Les réserves en eaux souterraines se trouvent principalement à la frontière sud, tandis que la zone protégée des eaux de surface naturellement accumulées est située au nord-est. Dans cette région il y a aussi des sources d’eaux minérales et des boues soignantes.

Dans la région il y a 5 aires naturelles protégées : les montagnes centrales tchèques, les montagnes de Jizera, de la Lusace, le Paradis tchèque et l’arrondissement de Kokorin ; 7 réserves naturelles nationales, 8 monuments naturels nationaux, 36 réserves naturelles et 61 monuments naturels.

La région est riche en sable de qualité pour la verrerie et la fonderie. Cela était important tant pour les pierres de décoration que pour la construction (par exemple le granit de Liberec, la craie de Zelezny Brod, le basalte de qualité, les quartz, etc.) à l'heure actuelle l'activité des carrières se concentre sur l'extraction des sables et de la pierre concassée.

Ressources humaines

Dans la région l’impact d’une longue tradition industrielle, qui a conduit au début du XXe siècle à la création de l'Université technique de Liberec, une des principales écoles techniques dans le pays, est évident. À Liberec se trouve également l'Institut de recherche réputé pour l'industrie textile. La région a un certain nombre d'écoles supérieureset secondaires professionnelles et des centres de formation. Cela signifie que, dans cette région, il y a et il y aura une main-d'œuvre technique qualifiée.

Économie

La région a traditionnellement très peu d'industrie lourde ; seulement légère. Les industries traditionnelles de la région comprennent la production de verre et bijoux de fantaisie, l’industrie du textile et d’ingénierie ; les petites usines de fabrication du verre et les ateliers de confection textile représentaient au 18ème siècle, l’un des premiers secteurs de l’industrie du pays. Cette industrie traditionnelle a été plus tard remplacée de façon notable par la production de pièces pour l'industrie automobile, la fabrication de machines et d’appareils électrotechniques, mais demeurent cependant une source importante d'emplois et de revenus dans la région. Parmi les secteurs principaux il faut noter également la fabrication de machines et équipements, en métal et en plastique.

Le produit intérieur brut par personne s'est élevé pour l'année 2011 à 76,8 % du PIB total de la République tchèque (ce qui, par rapport à l'année 2009, signifie une augmentation de plus de 7%). La valeur du PIB par habitant dans la région de Liberec en 2011, était cependant, le deuxième plus bas après de Karlovy Vary.

La majorité des villes sont facilement accessibles depuis Prague et du reste de la République tchèque par l’autoroute qui relie Liberec à Prague. Grâce à l’autoroute et la proximité des usines automobiles Skoda Auto, la région a attiré beaucoup de fabricants de pièces automobiles.

Affaires sociales

La région de Liberec se caractérise par plusieurs écoles secondaires consacrées à l’art. En particulier, les écoles d’art industriel de fabrication de bijoux et du verre ainsi que l’Université technique de Liberec.

Les soins de santé généraux sont fournis via un réseau d’établissements de consultations externes et de pharmacies. Les soins en urgence et pour les patients atteints de maladies chroniques, ainsi que les activités de rééducation sont assurés par un réseau de huit hôpitaux. Le plus important est l'hôpital de Liberec. Le centre de chirurgie de la main et plastique deVysoka nad Jizerou est un établissement dont la renommée dépasse la région, où se trouvent également des centres de cure thermale pour le traitement des rhumatismes, des maladies de l'appareil locomoteur, du cœur et de la circulation sanguine – Les bains de Libverda et de Kunratice.

Culture

La région de Liberec a une riche tradition représentée par grand nombre de bâtiments et monuments historiques, tels que le Musée de la Bohême du Nord, la Galerie régionale, la bibliothèque nationale scientifique, le théâtre FX Saldy,ainsi que le Jardin botanique et zoologique à Liberec. Des musées et des galeries sont dispersés dans différentes parties de la région. Ceux qui sont intéressés par la tradition de la fabrication de la verrerie et des bijoux, peuvent visiter par exemple, le Musée de la verrerie à Novy Bor, Kamenicky Senov et à Zelezny Brod ou bien le Musée du verre et des bijoux à Jablonec nad Nisou, le Musée du Paradis tchèque de Turnov avec ses collections dans les domaines de la géologie et la minéralogie ainsi que des pièces d’orfèvrerie et de bijoux uniques non seulement en République tchèque mais aussi en l'Europe.

Tourisme

La région de Liberec est un lieu bien connu pour le tourisme. Les étrangers et les tchèques également ont l’habitude de venir et jouir d'un paysage exceptionnel, profiter des éléments naturels, visiter les monuments historiques et autres curiosités. Dans la région il y a de nombreuses zones spécifiques qui sont fortement liées au tourisme : la partie occidentale des montagnes des Géants Krkonose, les montagnes de Jizera, la région de Turnov – le Paradis Tchèque, la ville de Doksy et ses environs, les montagnes de Lusace et les contreforts des Krkonoše.

Parmi les curiosités qui font partie du patrimoine culturel national on compte des églises, des châteaux, des châteaux-forts comme par exemple à Bezdez, Zakupy, Lemberk, Frydlant en Bohême, Sychrov, Hruby Rohozec et Waldstein. On trouve également de nombreux lacs et barrages dont le plus célèbre est le lac Macha. Les touristes peuvent profiter des installations d'une capacité totale d'environ quarante mille lits dans des établissements d'hébergement collectifs de diverses catégories. On peut trouver également un large choix d'installations de loisirs individuels, en particulier dans les départements de Ceska Lipa et Semily. D’importants réseaux routiers et ferroviaires ainsi que de nombreux chemins frontaliers pour les piétons contribuent au développement du tourisme dans la région.

La coopération transfrontalière

La région de Liberec englobe également une partie de l'euro-région Neisse- Nisa-Nysa. C’est une euro-région formée de trois zones frontalières où se rencontrent les frontières de la République fédérale d’Allemagne, la Pologne et la République tchèque. L'euro-région Neisse-Nisa-Nysa est la première euro-région à la frontière tchèque ; elle s’étend sur 12577 km² ; la République tchèque en occupe 19,8 %, la Pologne 44,5% et l’Allemagne 35,7%. Environ 1,5 millions d’habitants y vivent, dont 24,1% se trouvent sur le territoire de la République tchèque, 36,7% de la Pologne et 39,2% de l’Allemagne.

Site Web de la région