Normes concernant le travail en République tchèque

29. 4. 2014

Le salaire minimal actuel en République tchèque est de 50,60 couronnes tchèques par heure ou 8500 couronnes tchèques par mois (le mois de travail comprend 4 semaines de 40 heures ouvrées). Le salaire, la rémunération ou les primes payées aux étrangers doivent être égales au moins au salaire minimum.

Le salaire minimum n’englobe pas :

  • la rémunération ou le salaire pour les heures supplémentaires
  • les primes pour travail pendant les jours de congé
  • les primes pour travail de nuit
  • les primes pour travail en environnement à risque (comme par exemple les primes pour travail sale ou dur)
  • les primes pendant les jours de week-end.

Si la rémunération ou le salaire de l’employé n’atteint pas le salaire minimal visé plus haut ou bien le niveau de salaire le plus bas  garanti, l’employeur est tenu de lui payer un bonus qui lui augmente son salaire pour être équivalent au salaire minimal en République tchèque.

Duré maximale du temps de travail :

Temps de travail hebdomadaire d’un employé :

  • pour un travail effectué sur huit heures par jour, le temps de travail est de 40 heures par semaine.
  • pour un travail effectué à raison de 16 heures par 24 heures de travail (soit deux quarts), le temps de travail maximal est de 38,75 heures par semaine.
  • pour un travail sur 24 heures (soit trois quarts) ou ininterrompu, le temps de travail maximal par semaine est de 37,5 heures par semaine.

Les employés de moins de 18 ans n’ont pas le droit de travailler plus de huit heures par jour. Leur temps de travail hebdomadaire ne peut excéder, en tout, 40 heures, s’ils ont plusieurs emplois. Il est possible de négocier dans le cadre des conventions collectives ou d’une législation interne des temps de travails hebdomadaires plus courts sans que le salaire ne soit inférieur au salaire minimal actuel.

L’employeur est tenu de fournir à ses employés un temps minimal de repos. Il existe quatre types de repos en République tchèque.

  • temps de déjeuner et pauses de repos
  • repos ininterrompu entre deux quarts
  • repos ininterrompu après une semaine de travail
  • pauses de sécurité conformément à la législation en vigueur.

L »employeur est également tenu de fournir chaque année à ses employés des congés d’une durée minimale. La durée standard des congés est de quatre semaines par année calendaire.