Prague

1. 4. 2014 | Source: BusinessInfo.cz

La capitale Prague est le centre commercial le plus important de la République tchèque. Plus de 10 pour cent de la population du pays y vit et l’économie de la ville représente 20% du produit intérieur brut.

Prague est la capitale de la République tchèque. C’est un centre naturel politique, des relations internationales, de l’enseignement, de la culture et économique. Dans le cadre de l’UE la capitale Prague est considérée comme l’une des plus belles villes historiques européennes. Depuis 1992 son centre historique est inscrit au Patrimoine culturel de l’UNESCO. Tous ces aspects se reflètent dans le caractère spécifique et la position de Prague parmi toutes les autres régions de notre pays.

Geographie

La capitale Prague est la plus grande ville de la République tchèque. Elle s’étend sur une superficie de 496 km2 (c’est-à-dire 0,6 % du territoire du pays). Le nombre d’habitants est de 1 244 375 au1er septembre2013, mais représente 11,8 % de la population totale du pays. Prague domine donc pour ce qui concerne le peuplement en République tchèque, alors que Brno la deuxième plus grande ville ne représente que le tiers de la taille de sa population.

Prague se trouve dans la partie centrale des régions hautes de la Bohême, notamment du massif Pobérounien. La plus petite partie de la ville au nord-est est une partie du Plateau tchèque. Du point de vue géomorphologique il existe, d’une part, une plateforme avec des régions surélevées, en contraste avec les vallées encaissées de la rivière Vltava et ses affluents, d’autre part. Le paysage le plus accidenté se trouve sur la rive gauche de la rivière. Le point le plus haut est le paysage plat au sud-ouest de Zličín (399 m au-dessus du niveau de la mer), alors que le point le plus bas se trouve à la surface de la Vltava sur la partie nord de la ville à Suchdol, où la rivière quitte Prague (177 m au-dessus du niveau de la mer). C’est pour cela que la différence maximale d’altitude dépasse sur ce petit territoire 200 mètres.

On peut considérer que Prague se situe au centre même de l’Europe au plan géographique. Elle se trouve approximativement au centre de ce continent, avec des distances, à vol d’oiseau, pratiquement similaires par rapport aux trois mers : la mer Baltique 365 km, du Nord 495 km et l’Adriatique 490 km.

Transports

Prague est le point central de toutes les autoroutes. Avant la partition de l’ex- Tchécoslovaquie, il y avait la première autoroute D1 qui relie Prague, Brno et Bratislava. L’autoroute D 8 Prague – Dresde – Berlín est en cours de réalisation et d’autres liaisons autoroutières sont également planifiées. La haute intensité de l’activité automobile dans certaines parties du centre de la ville est le résultat de l’absence de périphériques autour de Prague et notamment à l’intérieur de la ville. Jusqu’à maintenant on n’a réussi à terminer que seulement des morceaux de segments des deux périphériques qui avaient été planifiés. Actuellement, une partie du périphérique municipal de Myslbek est en construction – Pelc Tyrolka appelée Blanka, qui a débuté en 2007 et en exploitation depuis 2011. A la mi-septembre 2010 la partie sud du périphérique de Prague a été terminée.

Prague représente également un nœud ferroviaire important. L’accent est mis sur le développement du transport ferroviaire au niveau européen (les trains Eurocity par ex.) au moment de l’affaiblissement du transport sur moins de voies utilisées. Une reconstruction des voies importantes pour les trains express qui assurent plus de confort sur les grandes distances, voire internationales, est en préparation. Les trains qui desservent les banlieues sont intégrés dans le système intégré des transports en commun de Prague. Les travaux majeurs sur la construction dite « Nouvelle liaison », qui relient la gare Principale à celle de Masaryk d’une part et Libeň, Vysočany et Holešovice d’autre part sont terminés.

Les transports aériens de passagers et de fret de Prague sont exploités principalement sur l’aéroport Václav Havel de Prague. En 2012, 10 807 890 de passagers ont été embarqués. En janvier 2006 le nouveau terminal 2 Nord vers lequel tous les vols pour les pays de l’espace Schengen ont été concentrés, a été ouvert. Pour l’aéroport de Prague, il y a un justement un très important développement pour les longs courriers grâce auquel il y a un nombre croissant de voyageurs qui continuent ensuite pour des destinations lointaines et qui utilisent Prague comme transit. L’aéroport de Prague prépare en plus. En 2011 l’exploitant de l’aéroport Vaclav Havel de Prague a eu l’intention d’élargir les pistes en construisant une seconde parallèle et a reçu un avis favorable de la part du Ministre de l’environnement de la République tchèque pour ses études sur l’environnement EEI (Europe Energie Intelligente). Un appel d’offres est actuellement en cours pour le traitement de la documentation relative à la gestion des terrains et le permis de construire induit. Selon son plan d’ouvrage actuellement en vigueur l’aéroport de Prague compte ouvrir la nouvelle piste à l’exploitation au cours des années 2018 et 2019.

Prague possède un parc de transport en commun municipal qui fonctionne relativement bien avec son métro long de 60 km et ses réseaux de tramways sur 142 km. Les véhicules du TCM (transport en commun municipal) ont transporté plus d’1 milliard de personnes et a parcouru 650 millions de kilomètres. Le système intégré de transport en commun pragois a aidé à résoudre la question de rendre ce type de transport plus attrayant. Il est actuellement exploité jusqu’à 35 km hors de Prague et englobe donc une part importante de la région de Bohême centrale (environ 240communes). Malgré l’achèvement des investissements importants, l’infrastructure des transports demeure la priorité constante à Prague pour soulager le centre qui est toujours surchargé.

Economie

Au plan économique la capitale Prague a une position privilégiée au sein de la RT. Elle est un centre économique du pays mais également un centre de médiation au plan des relations économiques supranationales sur toute l’étendue du pays. La plupart des sociétés de conseil et étrangères y ont leur siège. Tout cela a une influence notable sur l’économie de Prague, dont l’activité économique représente de façon stable environ un quart de tout le produit intérieur brut (PIB). La position privilégiée de Prague est faite également grâce aux investisseurs qui trouvent leur intérêt dans cette région car leur ouvrant les portes sur les marchés de l’Europe centrale et orientale.

L’économie de la région exprimée dans le PIB en prix courants enregistre une croissance constante. Les augmentations annuelles à Prague depuis 2001 restent dansla moyenne nationale et même après l’adhésion de la RT dans l’UE en 2004 qui a eu un impact positif sur l’économie de tout le pays en améliorant les conditions commerciales entre les pays de l’UE. Le PIB par habitant à Prague dépasse largement celui de toute la RT et se place également à la moyenne pour toute l’UE. Ce niveau supérieur du PIB est typique pour la métropole. Il découle d’un ensemble de plusieurs facteurs : salaires supérieurs, emplacement, enregistrement des sièges des structures économiques dans la ville, présence de filiales étrangères des grandes multinationales, concentration des structures centrales des secteurs public et privé. Ce phénomène est lié aux effets de l’agglomération qui induisent une diminution des charges des entreprises grâce à la concentration des activités économiques et de soutien.

La reconstruction économique structurelle de base s’est concrétisée par des changements dans la structure sectorielle de l’économie pragoise. Le trait caractéristique du développement de l’économie pragoise est le renforcement du secteur des services et la diminution de la participation des secteurs industriel et manufacturier. Le secteur tertiaire (c’est-à-dire les services) représente désormais pour Prague plus de 80 % de valeur ajoutée. Le nombre d’emplois dans ce secteur dépasse également les données de toutes les régions de la RT. En 2001, 77 % de tous les employés ont travaillé dans les services à Prague et en 2009, ils étaient 80 %. Cette représentation de la population active dans le tertiaire ne change plus depuis longtemps.

La participation du secteur industriel et manufacturier pour la création d’une valeur ajoutée mais également d’emplois est au contraire plus basse à Prague que celle de tout le pays. Le secteur industriel n’a pas de position à Prague aussi importante que dans les autres régions de la RT.

La crise a eu un impact sur la construction. Sur le territoire de Prague, il y avait, à la fin de 2009, 147 entreprises de construction avec plus de 50 employés – c’est à dire 20 entreprises de plus qu’en 2008. Le nombre d’appartements terminés et ceux dont la construction avait commencé à Prague, est passé traditionnellement à la seconde place parmi les 14 régions – juste derrière la région de Bohême centrale.

En 2008, on a enregistré une chute dans la construction des logements. Alors qu’en 2007, 9422 logements avaient été terminés à Prague, le nombre total est tombé l’année suivante à 5715. Le nombre de logements construits a remonté en 2009 à 7397, mais a continué à tomber dans les années suivantes : 6151 en 2010 et 3480 en 2011.Les statistiques enregistrent une légère remontée 4024 en 2012 de logements construits.

Le marché du travail

Prague est le plus grand marché du travail de la République tchèque. Les emplois ne sont pas destinés uniquement aux habitants de Prague mais également pour ceux qui habitent dans les alentours élargis ainsi que pour la population qui vit sur tout le territoire de la RT. Il y avait, au 31.12.2012, près de 10 000 emplois vacants à disposition à Prague, alors que le nombre de demandeurs d’emploi était environ de 35 000. Selon le recensement de la population en 2011, il y avait à Prague une population active au plan économique de 644 643 personnes. Le nombre des emplois occupés dans la capitale a donc représenté 15 % de tous les emplois en RT.

La population active pragoise a plus de qualifications en comparaison avec les autres régions. Plus de 30 pour cent des employés sont des personnes qui sont diplômées d’une école supérieure et leur nombre a une tendance à la hausse ces dernières années. Le salaire moyen à Prague atteint également des valeurs supérieures à celles des autres régions. Un trait caractéristique de Prague est également son taux de chômage inférieur à la moyenne. Le marché du travail pragois a été en mesure d’absorber toute la population active qui est sortie du processus de transformation et les nouveaux candidats, grâce à l’étendue des postes offerts. Ces derniers temps le taux du chômage à Prague commence à augmenter comme celui de la moyenne nationale, mais demeure toutefois à la moitié de la valeur. Prague influe également sur les autres régions de la République tchèque, notamment sur la région de Bohême centrale qui l’entoure, en aidant largement à réduire le nombre de demandeurs d’emploi.

Tourisme

Parmi les domaines économiques les plus importants pour la capitale se trouve le tourisme. La majorité des visiteurs de Prague qui ont séjourné dans l’une des nombreuses structures d’accueil, est formée d’étrangers qui représentent plus de 90 % de tous les visiteurs hébergés ; les touristes les plus nombreux sont les Allemands et les Britanniques. Prague est bien sûr le plus souvent la ville cible des agences de tourisme tchèques et un centre important de Congrès.

La capacité hôtelière – notamment des trois, quatre et cinq étoiles – est en constante croissance. C’est une réaction à une demande eu égard au nombre croissant de touristes qui sont hébergés dans ces hôtels. La baisse des tarifs des compagnies aériennes en fait un lieu privilégié pour passer les week-ends. La saison touristique à Prague n’a pas de limite. Mais est plutôt concentrée dans les mois d’été. Les touristes hébergés dans des centres d’hébergement collectifs pragois ont représenté plus du tiers de la population touristique hébergée dans tous les établissements, tandis que les touristes étrangers hébergés à Prague ont représenté 63 % de tous les touristes étrangers en République tchèque.

Affaires sociales

Prague est un centre d’enseignement national. Il s’y trouve le plus grand nombre de lycées, écoles secondaires spécialisées parmi toutes les autres régions. Pour ce qui concerne les écoles supérieures, Prague a une position hors du commun. Au cours de l’année scolaire 2010/2011, 124 mille étudiants ont étudié dans 33 écoles supérieures. 2011 a vu pour la première fois une diminution du nombre d’étudiants, le développement démographique se reflète également dans les autres structures d’enseignement au cours des dernières années. Le nombre d’écoles élémentaires et leurs élèves tend à diminuer progressivement. Le nombre d’élèves dans les écoles secondaires est plus ou moins stagnant.

On y trouve des centres de recherche et spécialisés qui servent à tous les patients du pays. Environ un cinquième de tous les médecins du pays y travaillent. Les indicateurs relatifs du domaine de la santé pour mille habitants y demeurent les plus élevés de toutes les autres régions et dépassent sensiblement la moyenne du pays parce qu’un grand nombre d’établissements de santé sert également pour les alentours de Prague et certains centres spécialisés ont une activité pour tout le pays. Bien que dans les autres régions, après la mise sous leur responsabilité des établissements de santé, les établissements privés sont de plus en plus nombreux, environ la moitié de tous les médecins travaillant dans des établissements publics, travaille à Prague. Ce phénomène est caractéristique pour Prague.

Position de Prague dans le cadre de l’Union européenne

Le 1er Mai 2004, l’Accord d’adhésion de la République tchèque à l’Union européenne, qui l’a intégrée en même temps avec neuf autres pays dans l’espace géopolitique européen, a été signé. Par son nombre d’habitants Prague est à la quinzième place parmi les 28 Etats-membres de l’UE.

La région de Prague se range parmi les régions les plus importantes et développées même au niveau de l’Union européenne. C’est le résultat de son long développement au cours de son histoire mais aussi de sa position géographique. Prague est un endroit attractif pour les investisseurs étrangers. La qualité des liaisons entre la ville de Prague et les réseaux de communication du monde entier et d’Europe se sont considérablement améliorés. Il existe là un grand marché diversifié au plan de sa population active ainsi qu’un potentiel énorme pour ce qui concerne les niveaux de qualifications au-dessus de la moyenne. Les institutions scientifiques, de recherche et d’enseignement de pointe jouent un rôle important.

Site Web de la ville de Prague