Expansion

Cette partie est destinée aux entreprises de l’UE qui sont intéressées par un développement, une expansion ou coopération avec des sociétés étrangères. Le sujet englobe la recherche des partenaires, l’ouverture d’agences, la fusion avec une autre société ou entreprise d’un pays hors de l’Union européenne.

  • Filiales et agences

    Les entrepreneurs étrangers entreprennent en République tchèque aux mêmes conditions que les autochtones. Ils peuvent être créateurs ou co-créateurs d’entreprise ou bien encore se lier à une société tchèque existante. Les sociétés étrangères peuvent exercer leurs activités en République tchèque soit en gérant une filiale en Tchéquie, soit une société tchèque. Le document suivant fournit des informations utiles sur les processus d’ouverture de filiales en République tchèque.

  • Recherche de partenaires

    Ce texte présente les possibilités de rechercher un partenaire quand on veut agrandir ou créer une entreprise. Parmi celles-ci on trouve les clusters, les franchises, les alliances stratégiques, les fusions-acquisitions, les joint-ventures et les partenaires des États-membres.

  • Fusion avec une autre société

    Ce texte propose des informations générales sur les fusions de sociétés sous la forme de fusions ou acquisitions.

  • Entreprendre hors de l‘UE

    Les entrepreneurs tchèques ne cessent de franchir les frontières du pays amis aussi celles de l’Union européenne. Cette tendance peut être observée dans le commerce international tchèque, dans les relations concernant le capital étranger (investissements étrangers et initiatives d’entreprises) mais aussi dans le cadre du développement de la coopération à l’étranger.

  • Foires et expositions

    Les salons professionnels et les foires jouissent d’une longue tradition en République tchèque. Nombre de ces manifestations commerciales ont d’ailleurs une portée internationale.

  • Investissement

    La République tchèque a attiré depuis les années 90 une grande quantité d’investisseurs directs étrangers (IDE) ce qui la range parmi les économies de transition les plus réussies. La mise en place d’offres d’investissements en 1998 a attiré un arrivage massif d’investisseurs directs étrangers pour les « greenfields et brownfields ». L’adhésion de la République tchèque dans l’union européenne en 2004 a encore aidé au développement des investissements.

Bien que les différentes législations et barrières commerciales puissent empêcher les entreprises de s’étendre sur des nouveaux marchés dans un cadre ou hors UE, la coopération transfrontalière des entreprises de différents pays de l’UE peut les aider à augmenter leur compétitivité.

Les entreprises peuvent conclure des contrats de fabrication, créer des entreprises communes, des franchises, des transferts de technologie et des coopérations dans des projets communs de recherche. La fourniture de services et produits via un intermédiaire peut faire gagner du temps et de l’argent. Les entreprises peuvent aussi entrer sur les nouveaux marchés en ouvrant des agences ou filiales dans un autre état-membre de l’UE ou en effectuant des fusions.

Les entreprises de l’UE – et même les petites – peuvent cependant se développer et devenir plus compétitives en saisissant les opportunités sur les marchés mondiaux.