Partage d’idées nouvelles

Le texte est consacré à une réflexion sur l’innovation pour réussir parmi la concurrence. De telles innovations englobent l'innovation de produits, des innovations technologiques ou des changements dans les procédures de gestion. Sont également mentionnées dans le texte d’autres sources et informations utiles.

Conditions juridiques exigées

Le processus d'innovation est l'introduction significative de méthodes nouvelles et améliorées de production ou de fourniture de services (y compris des changements substantiels dans la technologie, matériel ou logiciel). Les innovations ne sont pas des modifications mineures ou des améliorations, ou bien une augmentation de la capacité de production ou de prestation de services par l'extension de la capacité des systèmes logistiques ou de fabrication, qui sont très semblables aux systèmes déjà utilisés, ce n’est pas la fin d'une procédure particulière, un simple renouvellement ou une augmentation de capital, des changements qui reposent sur l'ajustement des prix ou des éléments qui les contiennent, des modifications, des changements saisonniers ou cycliques réguliers ou du commerce avec des produits nouveaux ou nettement améliorés.

L’innovation en matière d’organisation est l’introduction de nouvelles méthodes d’organisation des procédures commercialesde la société, du lieu de travail ou des relations extérieures. Les changements de procédures commerciales, l’organisation d lieu de travail ou bien les relation extérieures qui découlent des procédures d’organisation qui sont déjà utilisées par la société, les changements dans la stratégie de gestion, les fusions et acquisitions, les modifications dans les changements de prix ou des éléments qui en dépendent, les modifications, les changements réguliers saisonniers ou cycliques ni même le commerce avec des produits améliorés ou nouveaux, ne sont pas des innovations.

Un changement qualitatif et quantitatif positif, voire négatif, lié à l’environnement de l’entreprise, est une innovation. Selon le type nous faisons la différence entre l’innovation factuelle qui englobe les produits et technologies et les changements de gestion qui concernent des changements dans les procédures de management.

Le processus d’innovation dans l’entreprise contient un large spectre d’activités réalisées en commençant par l’idée jusqu’à sa mise en œuvre. Ses sous-parties sont la recherche, le développement, la protection industrielle et juridique, la mise en fabrication et la mise en pratique de l’innovation.

Innovation du produit

Nous distinguons les stratégies de réaction et celles proactives. Dans le premier cas l’entrepreneurrenforce le contentement du client et réagit dans l’environnement de la concurrence ; les avantages sont moindres que dans la deuxième stratégie – proactive. Son objectif est d’apporter quelque chose de nouveau, en faisant découvrir l’avantage concurrentiel et gagner de nouveaux clients potentiels.

Parmi les innovations, on note la mise sur le marché de produits, technologies et services nouveaux ou sensiblement améliorés. La nouveauté ou l’amélioration concernent les caractéristiques techniques du produit, ses composants ou les matériaux utilisés, la réalisation du logiciel, l’utilité et autres fonctions caractéristiques.

Innovation technologique

Ce type d’innovation présente une situation lorsqu’apparaît sur le marché un nouveau produit qui augmente la productivité, diminue les charges de production et le temps de fabrication ou bien encore améliore la qualité du produit. De temps en temps la société est obligée d’actualiser l’équipement technologique existant pour obtenir un meilleur rendement.

Changement des processus de management

La raison de cette innovation est généralement un changement de l’environnement d’entreprise ou lorsque la société est en croissance ou bien n’atteint pas le rendement prévu et que des problèmes apparaissent au plan du management. Il arrive parfois que la concurrence utilise mieux les processus de management.

Parmi les sources typiques de l’innovation, on peut citer la recherche et le développement. Mais des projets d’amélioration – technique, fabrication, fonctionnement amélioré et protection de la santé et de l’environnement, dont peut s’occuper l’innovateur, peuvent être aussi des sources d’innovation.

La recherche fondamentale est un travail expérimental ou théorique dans l’objectif d’obtenir des connaissances sur les principes de phénomènes ou de réalités d’observations qui n’est pas dirigé principalement pour une utilisation pratique.

La recherche appliquée est une recherche planifiée ou une observation critique pour obtenir de nouvelles connaissances pour le développement de nouveaux produits, processus et services. La recherche appliquée englobe la création d’éléments partiels ou de systèmes entiers qui sont nécessaires pour la recherche appliquée, à l’exception des prototypes.

Le développement expérimental est l’obtention, la mise en liaison, en forme et l’utilisation des connaissances du moment technologiques, commerciales et autres dans le but de planifier et organiser ou projeter des produits, processus et services nouveaux et améliorés. Il peut également englober d’autres activités axées sur la définition de conception, planification, et documentation de nouveaux produits, processus et services. Parmi de telles activités on compte par exemple la création de plans, schémas, projets et autre documentation, si elles ne sont pas destinées à des fins commerciales.

Une entité de recherche est quelque chose de semblable à l’université ou un établissement de recherche sans tenir compte de la partie juridique ou de son type de financement dont l’objectif principal est la recherche fondamentale, appliquée ou bien le développement expérimental et la diffusion des résultats via l’enseignement, , la publication ou la technologie de transfert. Les bénéfices sont réinvestis dans ces activités ou bien dans la diffusion des résultats ou dans l’enseignement. Les structures qui peuvent avoir une influence sur ces thématiques, par exemple les associés ou actionnaires n’ont aucun accès prioritaire au sujet de la recherche ni aux résultats de la recherche sur ce sujet.

Le Conseil pour la recherche et le développement est l’organe de conseil spécialisé du gouvernement de la République tchèque, qui a été créé par la loi n° 130/2002 sur le soutien gouvernemental à la recherche et au développement.

Sources

Les institutions étatiques et non étatiques suivantes et les portails web proposent d’autres informations et des services utiles dans le domaine de l’innovation, la recherche et le développement.

Programmes

Plans et programmes de développement qui identifient les priorités et les domaines de développement et le cadre général du soutien au processus de l’innovation dans l’entreprise.

Il existe un programme opérationnel pour l’Entreprise et l’Innovation qui est axé sur le soutien au développement de l’environnement d’entreprise et la mise en pratique dans l’entreprise des résultats de la recherche et développement.

Le programme opérationnel Recherche et développement pour l’innovation est axé sur le renforcement du potentiel de recherche, développement et pro-innovant de la République tchèque et surtout via les grandes écoles, institutions de recherche en coopération avec le secteur privé.

Soutien personnel et conseil

Enterprise Europe Network (Réseau d’entreprise européen) est un large réseau (avec 600 organisations d’accueil et 4 000 employés permanents), qui propose aux entrepreneurs des informations et du conseil via ses partenaires locaux.

Textes de lois

Document élaboré en coopération avec Your Europe – Business (portail UE pour les sociétés) et le portail BusinessInfo.cz.